Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Nos initiatives > Zoom sur des initiatives du Groupement Optic 2000 > Un fauteuil d'entrainement auditif arrive chez AUDIO 2000

Un fauteuil d'entrainement auditif arrive chez AUDIO 2000

Après l’apparition de troubles auditifs, une personne attendra en moyenne 7 ans pour s’appareiller[1]. Dans ce laps de temps, le cerveau n’est plus sollicité et perd l’habitude de comprendre certains sons. Si l’appareillage permet de compenser l’audition, le retour à la compréhension peut être amélioré par un entrainement cérébral. Proposé dans plusieurs centres AUDIO 2000, le fauteuil Hearfit offre un entraînement adapté aux personnes appareillées.

Homme qui porte appareil auditif

©Westend61

« Au démarrage du projet, nous avons ciblé des patients compliqués, qui avaient plusieurs pathologies. Mais rapidement, les autres ont demandé à essayer, avec de très bons résultats. Je le propose maintenant à tous mes patients pour qu’ils puissent se donner les moyens d’être au maximum de leurs capacités auditives », explique l’audioprothésiste Ludovic Delacour à Troyes, à l’initiative de l’installation des fauteuils d’entrainement auditif Hearfit dans les centres AUDIO 2000.

Quand le cerveau a besoin de gymnastique

Même avec des aides auditives à la pointe de la technologie, certaines personnes perçoivent encore des gênes dans des situations comme un repas avec plusieurs convives. La compréhension en milieu bruyant est un défi pour les audioprothésistes : les patients appareillés entendent mais leur cerveau a perdu l’habitude d’analyser et de comprendre les messages. D’ailleurs la mauvaise compréhension en milieu bruyant fait partie des premiers signes de la baisse d’audition. En moyenne, il se passe 7 ans entre le moment où une personne ressent les premières gênes auditives et celui où elle va finalement s’appareiller. Lorsque les aides auditives sont mises en place, cela fait déjà longtemps que le cerveau n’a pas été stimulé pour certains types de tâches.

« De plus, nos patients, généralement retraités, vivent dans un environnement calme. Ils ne sont plus habitués aux stimulations bruyantes liées au milieu professionnel et ne bénéficient donc plus de cette gymnastique intellectuelle de compréhension », explique Ludovic Delacour, qui poursuit : « Avec le fauteuil Hearfit, les audioprothésistes ont un outil commun efficace pour faire progresser leurs patients appareillés ».

Le fauteuil Hearfit

Le fauteuil Hearfit

Un programme d’entraînement « sur-mesure »

Le fauteuil Hearfit associe un fauteuil acoustique, une tablette tactile et une application d’entraînement auditif et peut être utilisé par le patient de façon autonome. L’application élabore un programme d’entraînement auditif personnalisé en fonction des difficultés de compréhension propres au patient. Ces dernières sont évaluées lors d’une première séance de « bilan global » où le patient est soumis à une série de tests de compréhension orale. Les haut-parleurs du fauteuil diffusent un mot, dans une ambiance tantôt calme, tantôt bruyante, et le patient doit choisir parmi une liste de mots celui qu’il a entendu. Ce premier bilan permet de dresser une cartographie précise des confusions phonétiques propres au patient et d’élaborer un programme d’entrainement adapté à sa situation.

Les séances d’entrainement sont hebdomadaires et durent une vingtaine de minutes. « Je conseille de commencer par une séance hebdomadaire pendant dix semaines, que l’on complète par quelques séances chaque année pour conserver l’entraînement », indique Ludovic Delacour. Ces séances sont composées d’exercices ludiques dont la difficulté s’adapte au fur et à mesure des progrès du patient. Différentes voix émettent des sons ou des phrases dans les haut-parleurs et le patient doit les identifier, aussi bien dans le calme que dans le bruit. Le patient peut planifier ses séances à venir via un agenda inclus dans l’application.

« Ce qui est motivant pour le patient, c’est qu’il travaille en autonomie, à son rythme, et qu’il peut constater par lui-même ses progrès », a remarqué Ludovic Delacour. L’audioprothésiste a également noté un effet aussi inattendu que réjouissant de la présence d’Hearfit en salle d’attente : « L’ambiance du centre a changé, les patients se retrouvent, comparent leurs résultats… C’est devenu un espace de vie et de socialisation ».

Découvrez comment fonctionne l’entrainement en vidéo : https://www.youtube.com/watch?time_continue=4&v=AbuFKVfHtHc

 

[1] Enquête Ipsos, juin 2009.

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.