Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Nos initiatives > Zoom sur des initiatives du Groupement Optic 2000 > Le sur-mesure médical LISSAC s'adapte aux visages touchés par la maladie

Le sur-mesure médical LISSAC s'adapte aux visages touchés par la maladie

Le sur-mesure est une activité artisanale faisant partie de l’expertise d’opticien-lunetier de LISSAC, qui dispose notamment d’un atelier de fabrication dédié à Clamart (92). Le sur-mesure médical est une des spécificités de l’enseigne, avec un savoir-faire de haute technicité. Découverte à Marseille avec Lionel Guerra, opticien diplômé.

Des lunettes sur-mesure LISSAC

Des montures fabriquées sur-mesure par l’Atelier LISSAC

Les personnes touchées par une malformation faciale ou une ablation partielle du visage, liée à une chirurgie pour traiter un cancer par exemple, ont parfois besoin d’être équipées de lunettes : « soit par nécessité de correction, soit pour masquer une difformité, soit comme support pour un dispositif anti-ptosis, un appareil permettant de relever la paupière en cas d’hypotonie musculaire, c’est-à-dire, de diminution du tonus musculaire » explique Lionel Guerra. L’opticien reçoit chaque année plusieurs personnes présentant ce profil, dont des enfants.

La chirurgie du cancer est essentielle mais produit parfois des mutilations importantes chez les patients atteints, avec un enjeu esthétique important lorsque le visage est touché. Même si la reconstruction améliore les aspects esthétiques et fonctionnels des personnes traitées, des lunettes sur-mesure sont souvent nécessaires car les montures « classiques » ne s’ajustent pas parfaitement au cas par cas.

Prise de mesures et prototype

« À Marseille, les clients sont généralement dirigés chez nous par un médecin ou un orthoptiste qui connaît l’attention particulière et le soin que l’on porte à leurs patients ainsi que les compétences spécifiques développées dans les magasins LISSAC », décrit Lionel Guerra. « Nous prenons un rendez-vous pour recueillir les données morphologiques et faciales des personnes. Cela prend une bonne heure. Je m’assure que les clients rencontrent un opticien du magasin spécialiste, adapté à leur situation et qui sera entièrement disponible pour eux » explique Lionel Guerra.

sur mesure Lissac

Dans le process de fabrication, une première monture en résine est réalisée par impression 3D.

Une fois le travail de prise de mesures terminé, l’opticien réalise par la suite un croquis à échelle sous différents angles. Ces dessins sont alors envoyés à l’atelier de fabrication de Clamart (92). Là, ils sont modélisés sur ordinateur, puis une première monture en résine est réalisée par impression 3D. « Quand je reçois le prototype, il faut l’ajuster au mieux sur le visage du client. Je comble les irrégularités avec de la pâte fimo. Puis, je vérifie qu’il n’y a pas de point d’appui sur une cicatrice tout en essayant d’obtenir une assise complète » détaille l’opticien, installé à Marseille depuis 23 ans.

Le prototype est ensuite renvoyé dans l’atelier de Clamart. Un scanner de la monture en résine avec les petits morceaux de pâte fimo est alors réalisé. La lunette finale en acétate peut ensuite être fabriquée grâce à une fraiseuse numérique et à un long travail manuel effectué par l’artisan lunetier. Lionel Guerra ajoute : « Là, 99 % du travail est fait. Généralement, il ne reste plus que quelques points de façonnage à retoucher et un peu de polissage ». De quoi équiper le client d’une monture sur-mesure unique, parfaitement adaptée à son visage.

Un savoir-faire spécifique

Sur mesure Lissac

Les montures sont fabriquées dans l’Atelier LISSAC par des artisans lunetiers.

Pour réaliser du sur-mesure médical, l’opticien réfléchit, en amont, à des adaptations spécifiques, et notamment à la façon dont la future monture pourra éviter certains points d’appui sur le visage. Pour y parvenir, il faut par exemple décaler le centre de gravité de la lunette vers l’arrière. « Je demande des contrepoids au bout des branches, ou encore des branches plus lourdes et plus épaisses afin que le dispositif n’ait pas tendance à descendre » explique Lionel Guerra. « Des spatules larges, les parties aplaties situées aux extrémités des branches de la monture, permettent aussi une meilleure tenue en exerçant une pression sur le rocher, un os de l’oreille, ce qui peut être aussi essentiel en cas d’absence d’oreille » ajoute-t-il.

L’opticien marseillais LISSAC fait donc appel à toute son expertise pour créer et offrir la monture parfaite, la plus adaptée et la plus confortable à des clients aux besoins très spécifiques. Il se dit très satisfait de cette activité auprès des personnes touchées par une malformation faciale innée ou acquise. Outre le sentiment d’utilité, il apprécie également les relations nouées avec l’ensemble des professionnels de santé. « Il faut maintenir et transmettre cette activité, certes marginale, mais si valorisante » estime-t-il.

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.