Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Nos initiatives > Zoom sur des initiatives du Groupement Optic 2000 > Les AUDIOvisuelles, les premières lunettes auditives à branches interchangeables

Les AUDIOvisuelles, les premières lunettes auditives à branches interchangeables

AUDIO 2000 propose à ses clients une solution innovante de lunettes auditives avec une aide auditive amovible à dissimuler dans des branches de lunettes interchangeables. Une solution discrète, confortable et efficace.

Le produit les AUDIOvisuelles lancé par l'enseigne AUDIO 2000

© Les AUDIOvisuelles/AUDIO 2000

Dissimulées dans les branches des montures de lunettes, les aides auditives savent se faire discrètes dans la solution « AUDIOvisuelles » d’AUDIO 2000. Proposées depuis quelques années par les audioprothésistes du réseau, elles vont plus loin que les branches de lunettes auditives qui existaient depuis quelques décennies. « Avant, les lunettes auditives présentaient de très grosses branches et fonctionnaient par conduction osseuse en faisant vibrer l’os mastoïde derrière l’oreille. Avec les AUDIOvisuelles, le système est bien plus discret et performant. Il s’agit d’un contour d’oreille dissimulé dans le manchon des branches de lunettes, avec un tout petit tube à positionner dans l’oreille », explique Emmanuel David, audioprothésiste AUDIO 2000 à Brie-Comte-Robert (77).

L’aide auditive-contour d’oreille possède un processeur qui amplifie le son, en faisant la différence entre bruit et parole et pouvant diminuer temporairement les possibles acouphènes grâce aux dernières technologies disponibles. Sa miniaturisation importante lui permet de se dissimuler et d’être protégée dans la partie de la branche de lunette qui vient se positionner derrière l’oreille. Les branches de lunettes sont interchangeables, avec 12 modèles de formes et de coloris différents. « Plusieurs fabricants et gammes sont compatibles, en particulier les aides de la marque SIGNIA/SIEMENS, mais j’arrive parfois à adapter des aides dont les clients disposent déjà ! » apprécie M. David. Le système présente également une grande marge de manœuvre en termes de correction auditive. « Même avec 60db de perte, je peux le proposer », estime le spécialiste.

S’adapter aux besoins et à la morphologie

En pratique, si l’outil est original et séduisant dans la gamme de solutions proposées, il doit répondre à un besoin précis des clients. « L’avantage est indéniable si les personnes présentent des difficultés particulières de manipulation, par exemple après un AVC ou si elles sont atteintes de Parkinson. Ainsi, après un premier réglage, il suffit d’un geste pour enfiler ses lunettes et ses aides auditives », détaille M. David. L’appareil est aussi particulièrement adapté pour sauter le pas d’un premier appareillage. « La dissimulation peut aider psychologiquement à dépasser le problème esthétique de l’aide auditive » continue-t-il.

Enfin, les AUDIOvisuelles sont fortement appréciées des clients qui ont déjà perdu des aides auditives par le passé. « Même si lunettes et aides auditives peuvent être désolidarisées pour être portées séparément, tout l’intérêt est de garder ce 2 en 1 qui permet de retrouver facilement son appareillage. » Dernier atout, important, les aides auditives ainsi couplées aux lunettes sont plus souvent portées par les usagers. « À mon sens, c’est un outil très intéressant mais qui doit faire, comme pour tous les appareillages médicaux, l’objet d’un conseil de spécialiste et être essayé avant l’achat », revendique l’audioprothésiste. «Il faut aussi savoir s’adapter aux morphologies : le produit ne sera peut-être pas indiqué pour un client qui présente des oreilles trop collées. Avec la double casquette, opticien et audioprothésiste, du réseau Optic 2ooo et AUDIO 2000, nous pouvons prendre en charge toutes les caractéristiques du produit et le proposer à bon escient », précise M. David.

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.