Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Nos initiatives > Zoom sur des initiatives du Groupement Optic 2000 > « Optic 2000 KIDS » : un nouveau parcours spécifiquement conçu pour les enfants

« Optic 2000 KIDS » : un nouveau parcours spécifiquement conçu pour les enfants

Parce qu’un enfant n’est pas un adulte, Optic 2000 a développé « Optic 2ooo KIDS », un concept spécifique dans l’accueil, l’accompagnement, les services et les lunettes, plus particulièrement dédié aux 2 à 8 ans.

 

Petite fille portant des lunettes roses adaptées à son visage

© Getty Images

Une petite table, deux chaises, un tableau, des jeux, des feutres, une décoration adaptée… Au fond du magasin Optic 2000 de Plancoët, dans les Côtes-d’Armor, les enfants disposent d’un espace dédié, avec un mobilier adapté et un décor avec « les toutous » de l’auteure de jeunesse Dorothée de Monfreid, où ils peuvent dessiner, colorier, jouer, tandis que leurs parents, installés un peu plus loin, échangent avec l’opticien.

Le parcours KIDS, c’est donc d’abord un espace accueillant, adapté à l’enfant pour qu’il y soit à l’aise et rassuré, qu’il y trouve ses repères et s’amuse en attendant de choisir ses lunettes. Derrière cette initiative, une conviction forte : plus l’enfant se sentira partie prenante du choix de ses lunettes, plus facilement il s’y habituera, se les appropriera et mieux il les portera.

Une formation pour répondre aux besoins spécifiques des enfants

Délivrer un équipement optique aux enfants, parfois très jeunes, reste un service très différent de celui apporté à un adulte : il s’agit souvent de leur première prise en charge. Les choix et les conseils pour les montures et les verres, ainsi que l’ajustage et le suivi, sont spécifiques. L’aspect psychologique est également à prendre en considération : il est souvent nécessaire de rassurer les parents et leurs enfants.

Pour ces raisons, Optic 2000 propose depuis la rentrée 2017 le parcours Optic 2000 KIDS. Dans chaque magasin, au moins un opticien diplômé reçoit une formation spécifique pour une parfaite prise en charge des parents et des enfants. Des sessions à distance sont également proposées. « Nous avons suivi un cursus très complet d’e-learning sur l’accueil de l’enfant en magasin » explique Suzanne Le Gall. L’objectif de la formation est double : répondre aux attentes des enfants, mais aussi aux questions et aux inquiétudes des parents. « Le parcours KIDS touche principalement les 2-8 ans. Il s’agit en général des premières lunettes et les parents ont besoin d’être rassurés. » Tandis que l’enfant joue dans son espace dédié, les parents sont plus libres d’évoquer les questions qui les taraudent. Celles-ci peuvent être nombreuses : Quel est le souci visuel de mon enfant ? Est-ce que ce trouble va évoluer ? Portera-t-il des lunettes toute sa vie ? Va-t-il s’y habituer ? Sans parler des questions pratiques sur la solidité des montures et des verres…

Un équipement plus complexe que chez l’adulte

Ces interrogations et ces inquiétudes sont normales. « Moi-même j’ai un petit garçon qui a dû porter des lunettes à partir de l’âge de 2 mois. Bien que je sois du métier, je me demandais s’il supporterait bien les lunettes, si tout allait bien se passer » raconte l’opticienne. Car équiper un enfant n’a rien de simple. Tout d’abord, la morphologie faciale de l’enfant est très différente. Elle se caractérise par une petite largeur de visage, une racine de nez très peu saillante avec une base de nez assez large, des tempes arrondies ainsi qu’un épiderme et des cartilages fragiles. Le regard de l’enfant est fréquemment porté vers le haut du fait de sa petite taille pour explorer son espace, et ses observations de près sont assez rapprochées.

Opticienne qui fait tester des lunettes à un petit garçon

© Getty Images

Ces multiples critères imposent des caractéristiques de montures très différentes de celle d’un visage adulte. « Il faut des montures avec un petit calibre adapté au centrage des yeux mais qui soient aussi confortables au niveau des tempes, qui ne glissent pas, qui se maintiennent bien et qui soient bien à sa taille. » Optic 2000 propose des collections ergonomiques et esthétiques pour répondre à ces spécificités (les collections Wahoo et My Star). Enfin, certains troubles, plus spécifiques à l’enfant, nécessitent une prise en charge adaptée, par exemple la pose d’un filtre de Ryser ou d’un prisme Press-on en cas de strabisme ou d’amblyopie.

Le temps de la prévention

Le temps passé avec les parents est également un moment privilégié pour aborder la question de la prévention. « On leur parle de la lumière bleue, on les sensibilise aux risques des UV, de la lumière artificielle, des écrans… » détaille Suzanne Le Gall. Un enfant sur six présente un problème de vision : hypermétropie, astigmatisme, strabisme voire amblyopie… La population d’enfants porteurs de lunettes est en croissance car les troubles visuels sont détectés de plus en plus tôt.

Le carnet de santé prévoit au moins 3 examens médicaux complets avant l’entrée en maternelle : le premier au 8e jour de l’enfant après la sortie de la maternité, le second entre le 9e et le 15e moins et le troisième entre 2 ans et 4 ans, idéalement avant son entrée en maternelle. Plus les troubles sont pris en charge précocement, meilleurs seront les résultats. En portant des équipements adaptés, les enfants acquièrent une perception adéquate des reliefs et des distances (stéréoscopie). Sans compter que leurs apprentissages scolaires seront facilités, notamment ceux de la lecture et de l’écriture.

Du fait de la croissance de l’enfant, les lunettes sont habituellement renouvelées tous les ans. Si la vision évolue, les verres peuvent être amenés à être changés plus souvent.

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.