Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Nos initiatives > Zoom sur des initiatives du Groupement Optic 2000 > Symposium : l’intelligence artificielle au service de la santé visuelle

Symposium : l’intelligence artificielle au service de la santé visuelle

Qu’elle suscite espoirs ou craintes, il est certain que l’intelligence artificielle (IA) occupe une place grandissante dans notre société. Le 29 mars dernier, le mathématicien et député Cédric Villani remettait son rapport « Donner un sens à l’intelligence artificielle » au gouvernement, et faisait figurer la santé parmi les 4 secteurs à prioriser pour le développement de l’IA dans notre pays.

Cerveau connecté illustrant le principe d'intelligence artificielle

©MF3d

À l’occasion du 24e Congrès de la Société Française d’Ophtalmologie (SFO), Optic 2000 et l’Institut de la Vision tiendront un symposium consacré à l’impact de l’intelligence artificielle sur la santé visuelle. Pour y assister, rendez-vous aux congressistes samedi 5 mai à 12h30 au niveau 2, salle 253 (côté Neuilly).

Intelligence artificielle, de quoi parle-t-on ?

Définir l’intelligence artificielle est à peu près aussi difficile que délimiter les contours de l’intelligence humaine. Pour l’heure, les technologies que l’on rassemble sous ce terme ont en commun d’être capables, comme le cerveau humain, de créer des données nouvelles et des « raisonnements ». Les machines « auto-apprenantes » (deep learning) sont ainsi conçues pour apprendre de leurs réussites et de leurs échecs. L’utilisation de ces réseaux auto-apprenants ouvre des perspectives colossales, notamment dans le domaine du diagnostic médical mais également des thérapies personnalisées.

De la rétine artificielle aux lunettes intelligentes, l’IA en santé visuelle

Plusieurs thématiques seront abordées lors du symposium, dont en premier lieu la rétine artificielle. Le Professeur Serge Picaud, directeur de la recherche à l’Institut de la Vision expliquera les possibilités et les limites de ce dispositif extraordinairement innovant. Loin d’être un simple appareil photo, qui capte et transmet toutes les informations visuelles perçues, la rétine artificielle dispose d’algorithmes lui permettant de faire un tri, un choix sélectif parmi les informations qu’elle reçoit, afin de ne transmettre au cerveau visuel que les données pertinentes. L’IA permet ainsi d’éviter de « surcharger » le cerveau avec des informations inutiles. Par ailleurs, comme tous les « systèmes embarqués », la rétine artificielle et ses capteurs doivent être extrêmement économes en énergie et efficients. Plus le système dispose d’intelligence, mieux il utilise les données issues de ses capteurs et donc plus il est « économe ».

Homme qui porte les lunettes connectées Prudensee

Les lunettes connectées Prudensee

Autre sujet d’importance : l’aide au diagnostic. Le Professeur Vincent Borderie, chef du service d’ophtalmologie au CHNO des Quinze-Vingts, et Monsieur Carlos Ciller, co-fondateur de RetinAI medical, feront le point sur l’imagerie médicale en ophtalmologie et la façon dont le traitement des données permet d’affiner le diagnostic des pathologies oculaires. RetinAI medical vise à développer des solutions de diagnostic ultraprécoce pour les maladies dégénératives de l’œil, grâce à l’analyse de données par intelligence artificielle. L’espoir serait, grâce à ces diagnostics, de pouvoir prévenir ces maladies avant même qu’apparaissent les premiers symptômes.

Enfin, Philippe Peyrard CEO et fondateur d’Ellcie-Healthy, fera le point sur les lunettes connectées Prudensee, qu’il a créées. Des montures « intelligentes », capables de déceler des signaux d’endormissement au volant, un fléau responsable de 20 % des accidents mortels de la circulation en Europe. Les lunettes Prudensee seront proposées en exclusivité dans les 1 200 magasins Optic 2000.

Bienvenue sur le stand Optic 2000 – T10 Hall Ternes
Après avoir entendu Philippe Peyrard parler de ses lunettes intelligentes, n’hésitez pas à venir sur le stand Optic 2000. L’entrepreneur sera présent pour vous faire découvrir ce dispositif connecté. Vous pourrez également vous familiariser avec MOBIDYS, une application conçue pour faciliter la lecture des personnes dyslexiques ou encore rencontrer Trésor Makunda, champion paralympique et déficient visuel partenaire Optic 2000.

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.