Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Actualité > Actu en direct > Aides auditives et reste à charge zéro

Aides auditives et reste à charge zéro

100 % santé

©Westend61

Mise en place de façon progressive jusqu’en 2021, la réforme « 100 % santé » permettra bientôt à tous les Français[1] de s’équiper d’aides auditives sans reste à charge. Entre 2019 à 2021, le reste à charge maximal autorisé sera abaissé progressivement sur un panel d’équipements et sur les prestations associées réalisées par l’audioprothésiste. Au 1er janvier 2021, le reste à charge sera ramené à zéro pour tous !

Si le coût d’un équipement ne constitue pas le seul frein à l’appareillage, il demeure la première cause du renoncement au soin en audiologie. Aujourd’hui, seuls 35 % des trois millions de personnes qui devraient être appareillées le sont[2]. Cette réforme devrait donc améliorer considérablement le taux d’équipement de la population.

Lors de sa visite chez l’audioprothésiste, le patient a désormais le choix entre deux catégories d’aides auditives. Une première catégorie avec des appareils auditifs « sans reste à charge », et une seconde catégorie avec des appareils auditifs à « prix libres », fixés par l’audioprothésiste. La différence ? La présence et le nombre d’options disponibles. Parmi les options que peut comporter un appareil auditif, on peut avoir un système anti-acouphène, un réducteur de bruit du vent, la connectivité sans fil, une batterie rechargeable, etc. Une aide auditive de catégorie 2 comporte plus d’options qu’une aide auditive de catégorie 1.

Qu’ils soient proposés avec ou sans reste à charge, les normes de qualité sont les mêmes pour tous les équipements. Tous les appareils auditifs proposés disposent d’au moins 12 canaux de réglage et d’un système d’amplification sonore d’au moins 30 décibels. Aussi, le patient a le choix entre différents modèles : contour d’oreille classique, contour à écouteur déporté ou intra-auriculaire, même avec un reste à charge zéro.

Enfin, pour s’assurer que l’appareillage proposé au patient lui offre l’efficacité et le confort attendus, l’audioprothésiste accompagne gratuitement et autant que nécessaire le patient dans le réglage et l’adaptation à son équipement, au cours de rendez-vous réguliers.

 

[1]Ensemble des assurés sociaux (Sécurité sociale) Français ou étrangers sous réserve de disposer d’un contrat de complémentaire santé responsable ou de la Complémentaire santé solidaire (ex-CMU-c et ACS).
[2] SNDS et INSEE, 2014
https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/100pourcent-sante/100-sante-audiologie/article/100-sante-audiologie-un-large-choix-d-aides-auditives-de-qualites-performantes#nh2-1

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.