Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Actualité > Actu en direct > Journées de la macula : information et dépistage partout en France

Journées de la macula : information et dépistage partout en France

©Westend61

Les Journées nationales de la macula, qui ont eu lieu du 24 au 28 juin dernier, ont été l’occasion d’informer le grand public sur les pathologies de la macula et de proposer un dépistage gratuit aux personnes à risque. La macula est la zone centrale de la rétine, la plus riche en cônes (les cellules photoréceptrices de l’œil), et là où l’acuité visuelle est la plus forte. C’est notamment elle qui est responsable de la vision centrale et de la vision fine, qui permet notamment la lecture et la reconnaissance des visages.

Trois pathologies étaient visées :

  • La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Il s’agit de la première cause de malvoyance chez les plus de 50 ans. La DMLA apparaît souvent sans signe d’alerte et peut entraîner une perte de la vision centrale si elle n’est pas prise en charge rapidement, d’où l’importance d’un dépistage régulier à partir de l’âge de 50 ans.
  • La maculopathie diabétique. Elle constitue la première cause de malvoyance chez les personnes diabétiques. De la même manière que la DMLA, elle atteint la vision centrale.
  • La maculopathie myopique. Cette pathologie est causée par un étirement de la rétine et concerne les personnes atteintes d’une forte myopie, qui ont un globe oculaire plus long que la normale. Elle peut parfois s’accompagner de lourdes complications.
    Diabétiques de type 1 ou 2 et personnes atteintes d’une forte myopie (correction supérieure à – 6 dioptries) devraient donc faire contrôler leur vue chaque année par un spécialiste.

Lors des Journées de la macula, tous les publics à risque, sans signe d’atteinte mais sans suivi ophtalmologique depuis plus d’un an, ont été invités à venir se faire dépister, par examen du fond d’œil, chez des partenaires ophtalmologistes libéraux et hospitaliers.

Le dépistage est simple (examen du fond d’œil), rapide (5 à 10 minutes) et indolore. C’est le grand message de cette 4e édition des Journées de la macula. Plus le diagnostic et la prise en charge sont précoces, plus les chances de freiner la progression de la maladie et de préserver la vision du patient sont grandes.

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.