Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Actualité > Actu en direct > La chouette effraie ne connait pas la presbyacousie

La chouette effraie ne connait pas la presbyacousie

Une chouette effraie

© Valmol48

La perte auditive liée à l’âge, ou presbyacousie, touche environ 45% des plus de 50 ans dans les pays industrialisés. En cause, la dégradation des cellules ciliées de la cochlée, suite à des expositions au bruit ou à des substances ototoxiques pendant la vie. Des chercheurs allemands viennent de montrer que ce phénomène ne touche pas les chouettes effraies (tyto alba).

En effet, le système auditif de ces animaux, très étudié depuis les années 1960, se distingue par des cellules ciliées capables de se régénérer. Dans cette nouvelle étude, publiée le 20 septembre dans la revue Proceedings of the Royal Society B, les chercheurs se sont intéressés aux capacités auditives des chouettes effraies au cours du temps. En exposant des chouettes jeunes (moins de 2 ans), plus âgées (plus de 13 ans) et une chouette suivie pendant 23 ans à des sons dans une large gamme de fréquences reconnue par cet animal, ils ont pu montrer que l’âge n’avait pas d’incidence sur leur capacité d’audition.

Cette protection naturelle contre la presbyacousie pourrait ouvrir des pistes de recherche chez l’Homme.

Cliquez sur ce lien pour accéder à l’abstract de l’étude (en anglais)

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.