Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Actualité > Actu en direct > Les troubles du sommeil pourraient favoriser la myopie

Les troubles du sommeil pourraient favoriser la myopie

Jeune femme qui dort plus ou moins profondémment

© Geber86

Pour la 1ère fois, un lien a pu être établi entre la qualité du sommeil et le développement de la myopie. C’est le résultat d’une étude menée par des chercheurs britanniques de l’Ulster University et publiée dans « Ophthalmic & Physiological Optics » début septembre. Les chercheurs ont mesuré le niveau de mélatonine de 54 jeunes, âgés de 18 à 20 ans, à leur réveil, sur une période de 18 mois.

La mélatonine, l’hormone du sommeil, régule les rythmes circadiens en fonction de la luminosité. Elle est sécrétée par la glande pinéale, située à la base du cerveau, et directement reliée aux nerfs optiques. La mélatonine est produite le jour, sous l’effet de la lumière, et diffusée à la tombée de la nuit, au fur et à mesure que la luminosité baisse, permettant l’endormissement et le sommeil. Son niveau diminue ensuite au court de la nuit, et disparaît presque totalement au matin, permettant le réveil.

L’étude a montré que les jeunes atteints de myopie avaient jusqu’à trois fois plus de mélatonine dans leur système au réveil que les autres. Cela signifie que les myopes ont eu un sommeil plus agité et/ou plus court que les autres. Les chercheurs espèrent pouvoir comprendre à terme comment le rythme de sommeil des enfants peut favoriser ou prévenir le développement d’une myopie.

Vous pouvez accéder à l’intégralité de l’article sur ce lien (en anglais)

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.