Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Actualité > Actu en direct > Nouvelles limites sonores pour les concerts et discothèques

Nouvelles limites sonores pour les concerts et discothèques

Salle de concertAgnès Buzin, ministre de la Santé, et Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire, ont signé le 10 août dernier un décret imposant aux lieux diffusant de la musique amplifiée (discothèques, salles de concert mais aussi festivals en plein air) de respecter un niveau sonore moyen sur 15 minutes de 102 décibels maximum, contre 105 depuis 1998.

Un changement de taille, puisqu’il revient à diviser par deux l’intensité sonore. La limite est fixée à 94 décibels pour les publics d’enfants de moins de 6 ans. D’ici un an, toutes les structures concernées devront respecter ces nouvelles limites, assorties d’une obligation d’afficher le volume sonore en temps réel et de mettre en œuvre des mesures de prévention.

Les lieux devront notamment informer le public sur les risques auditifs, distribuer des bouchons d’oreille et offrir des espaces de repos auditif, ou a minima des périodes de repos auditif, durant lesquelles le niveau sonore ne dépassera pas 80 décibels. Il est estimé que l’oreille commence à souffrir à partir de 8 heures d’exposition à 85 décibels, le seuil de douleur étant de 100 décibels. Les sanctions encourues iront de 1 500 euros à 3 000 euros en cas de récidive, avant la confiscation du matériel d’amplification.

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.