Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Actualité > Actu en direct > Une nouvelle méthode pour limiter la perte auditive après un traumatisme sonore

Une nouvelle méthode pour limiter la perte auditive après un traumatisme sonore

Oreille rouge sur fond noir

©BLACKDAY

Une étude publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences vient de révéler que réduire le volume de l’endolymphe, liquide présent dans l’oreille interne, permettrait de limiter la perte auditive après un traumatisme sonore aigu tels qu’une explosion, une arme à feu ou un concert.

L’équipe de l’université de Californie du Sud a étudié la cochlée de souris exposées à une onde de choc simulant une bombe artisanale. Elle a compris ainsi que les cellules ciliées externes mourraient tout de suite après le trauma sonore. En revanche, les lésions au niveau des terminaisons nerveuses se produisaient dans la semaine suivante à cause d’une augmentation du volume de l’endolymphe et de la modification de sa composition. Or, les deux phénomènes, mort des cellules ciliées externes et disparition des synapses, concourent à la perte auditive.

Les chercheurs ont découvert qu’en injectant une solution d’eau salée à travers le tympan dans l’oreille moyenne des souris dans les trente minutes suivant le trauma, le volume de l’endolymphe était contrôlé et la perte des synapses diminuée de 45 à 64 %[1].

 

[1] Jinkyung Kim, Anping Xia, Nicolas Grillet, Brian E. Applegate, and John S. Oghalai, Osmotic stabilization prevents cochlear synaptopathy after blast, PNAS, 2018.
En ligne : http://www.pnas.org/content/early/2018/05/01/1720121115

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.