Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Études > Étude 4 > Synthèse de l'étude

Vue et audition des enfants

Comprendre et prévenir les risques des troubles sur l'apprentissage de la lecture

Compétence visée à la fin du cycle II (CP, CE1, CE2) dans le programme de l’Éducation Nationale, la lecture requiert un apprentissage long et complexe. L’élève doit pouvoir lire aisément et comprendre des textes simples. Pourtant, 39 % des élèves peinent encore à comprendre un texte écrit à la sortie de l’école primaire[1] et 37 % des élèves ne maîtrisent pas la lecture à la fin du collège[2]. Des difficultés qui peuvent avoir des répercussions sur leur scolarité et leur avenir. Les difficultés d’apprentissage de la lecture ont des origines multiples, parmi lesquelles les facteurs visuels et auditifs. Ces troubles, pourtant déterminants, peuvent passer inaperçus en l’absence de dépistage et de prise en charge adaptée.

Mais alors, comment les définir ? Et comment les prévenir ? Pour faire progresser la connaissance sur ces risques, l’Observatoire de la santé visuelle et auditive du groupement Optic 2000 a choisi d’y consacrer sa quatrième étude : « Vue et audition des enfants : comprendre et prévenir l’impact des troubles sur l’apprentissage de la lecture ». Plusieurs experts – chercheurs, ophtalmologiste, orthophoniste et associations de dépistage en milieu scolaire – livrent ici leurs analyses, adossées à une enquête exclusive d’OpinionWay réalisée en mars 2019 auprès de 1 007 parents et 123 enseignants d’élèves de CP à CE2. Leurs éclairages permettent de dégager plusieurs éléments de réponse :

  • L’apprentissage de la lecture est un mécanisme « périlleux ». Pour déchiffrer les mots, l’apprenti-lecteur doit établir des liens entre des phonèmes (unités sonores) et des graphèmes (lettres ou groupe de lettres). Ce décodage nécessite l’intégration de nombreuses informations auditives, linguistiques et visuelles.
  • Tout élément affectant l’accès à ces phonèmes ou à la qualité de leurs représentations a un impact sur l’apprentissage de la lecture. En particulier, les troubles auditifs (otites, troubles auditifs permanents, troubles centraux de l’audition…) qui peuvent impacter le développement phonologique et langagier.
  • L’acuité visuelle joue aussi un rôle primordial dans l’apprentissage de la lecture. Tout trouble visuel ou visuo-attentionnel qui impacte directement l’identification des lettres met en danger le processus. La lecture exige aussi un bon contrôle des saccades, des
    fixations et de la convergence.
  • La dyslexie est une altération spécifique d’apprentissage de la lecture, dont les causes sont encore mal connues, bien que l’audition et la vision semblent intervenir… Côté audition, l’hypothèse d’un déficit phonologique dans la dyslexie est bien établie, elle concernerait 70 % des dyslexies[3]. Côté vision, les personnes dyslexiques présenteraient des mouvements oculaires anormaux pendant la lecture comme des durées de fixation plus longues.
  • Les experts soulignent l’importance de lever au plus vite – avant l’entrée en CP – les difficultés visuelles et auditives par un appareillage ou une rééducation adapté(e). Les professionnels de la santé visuelle et auditive, y compris l’opticien et l’audioprothésiste, jouent un rôle important à cet égard. Leur mission est à la fois technique – car on ne propose pas le même équipement à un enfant qu’à un adulte – et pédagogique. Expliquer l’intérêt de l’équipement, rassurer les parents et l’enfant, les accompagner dans leur parcours participe grandement à l’acceptation de l’équipement.

 

 

[1] Colmant, Daussin, Bessonneau, 2011.
[2] PISA, 2012.
[3] Sprenger-Charolles, Colé, 2003.

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.