Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Le point sur… > Focus sur un sujet clé en santé visuelle et auditive > Le point sur la conjonctivite

Le point sur la conjonctivite

La conjonctivite est une affection inflammatoire de l’œil. Elle peut être d’origine virale, bactérienne, allergique ou irritative. À l’heure où les pollens sont de retour et où certains soupçonnent le virus SARS-CoV-2 de pouvoir la provoquer, nous faisons le point sur cette affection fréquente et généralement bénigne.

Qu’est-ce que la conjonctivite ?

La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, une muqueuse qui recouvre l’intérieur des paupières et la surface de l’œil à l’exception de la cornée (toute la partie blanche (cf schéma ci-dessous).

Schéma d'un oeil
Ameli.fr https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/conjonctivite/reconnaitre-conjonctivite

Des symptômes et traitements variables selon l’origine de l’inflammation

Les symptômes de la conjonctivite peuvent associer [1] :

  • rougeur du blanc de l’œil et de l’intérieur des paupières ;
  • démangeaison au niveau des paupières qui peuvent être enflées ;
  • sensation de gêne, de picotements, de grains de sable ou d’irritation au niveau de l’œil conduisant la personne à se frotter les yeux ;
  • écoulement clair et limpide ou au contraire épais et purulent ;
  • paupières collées le matin au réveil ;
  • augmentation du larmoiement ;
  • vision brouillée ou gêne à la lumière, mais sans baisse de l’acuité visuelle.

Les symptômes et l’examen clinique du médecin permettent généralement de déterminer l’origine de l’inflammation [2]. Si la conjonctivite est d’origine allergique, les deux yeux vont souvent être touchés, avec de fortes démangeaisons et un larmoiement (les « yeux qui coulent »). La conjonctivite allergique est souvent associée à une rhinite (nez qui coule, éternuements et picotements dans le nez). L’affection guérit rapidement avec l’arrêt de l’exposition à l’allergène. Si besoin, un traitement avec un collyre et/ou la prise d’un antihistaminique par voie orale peut être prescrit.

En cas d’origine virale, la conjonctivite provoque fréquemment une sensation de brûlure sur l’œil, avec des sécrétions claires et limpides. Les deux yeux sont généralement touchés, contrairement aux conjonctivites d’origine bactérienne qui ont tendance à n’affecter qu’un seul œil, même si le second peut être contaminé par la suite. Les conjonctivites bactériennes suscitent plutôt des sécrétions purulentes, jaunes et épaisses.

En cas d’origine virale ou bactérienne, la conjonctivite est contagieuse. Pour éviter de la transmettre à ses proches, il faut essayer de ne pas se frotter les yeux et se laver régulièrement les mains. Si vous avez utilisé du maquillage pour les yeux juste avant d’être infecté, il est souvent nécessaire de le jeter, car il peut avoir été contaminé par le virus ou la bactérie responsable de l’infection, et vous risqueriez d’être affecté à nouveau.

La conjonctivite virale ne nécessite généralement aucun traitement et des lavages au sérum physiologique suffisent pour soulager les symptômes. Si on soupçonne une origine bactérienne, les lavages au sérum physiologique peuvent être complétés par un traitement antibiotique appliqué localement.

La conjonctivite est-elle un symptôme du COVID-19 ?

Dans un communiqué daté du 18 mars 2020 [3], l’American Academy of Ophtalmology, société savante des ophtalmologues aux États-Unis, souhaitait attirer l’attention des ophtalmologistes sur ce symptôme possiblement provoqué par le nouveau coronavirus. Cette alerte s’appuie sur deux études, la première rapportant 1 cas sur 30 patients [4] et la seconde 9 cas parmi 1 099 [5].

Attention de ne pas tirer de conclusion hâtive en cas d’apparition de symptômes faisant penser à une conjonctivite. La conjonctivite liée au virus SARS-CoV-2, responsable du COVID-19, reste rare et s’accompagne le plus souvent d’autres symptômes. Les symptômes principaux du COVID-19 sont la fièvre ou la sensation de fièvre et la toux. La perte brutale de l’odorat, sans obstruction nasale et la disparition totale du goût sont également des symptômes qui ont été observés chez les malades. Chez les personnes développant des formes plus graves, on retrouve des difficultés respiratoires [6]. Ce sont ces symptômes uniquement qui doivent vous alerter.

Par ailleurs, on observe actuellement en France un retour des pollens [7] qui peuvent également être la cause de conjonctivites allergiques. Si vous pensez avoir une conjonctivite, vous pouvez vous référer au tableau de l’Assurance Maladie ci-dessous pour déterminer comment réagir [8]. Si vous avez besoin de consulter un médecin, privilégiez si possible le recours à la téléconsultation pour limiter la propagation du virus dans le contexte de l’épidémie de COVID-19.

Tableau

Les gestes barrières pour limiter la propagation du COVID-19 et des autres infections6 :
– Se laver les mains très régulièrement
– Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
– Saluer sans se serrer la main, arrêter les embrassades
– Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
– Éviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts
Pour en savoir plus : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

[1] Ameli.fr https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/conjonctivite/reconnaitre-conjonctivite
[2] Hôpitaux Universitaires de Genève https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/documents/infos_soignants/oeil_rouge_2010df.pdf 
[3] American Academy of Ophtalmology https://www.aao.org/headline/alert-important-coronavirus-context 
[4] Journal of Medical Virology https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1002/jmv.25725 
[5] New England Journal of Medicine https://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMoa2002032
[6] New England Journal of Medicine https://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMoa2002032
[7] Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) https://www.pollens.fr/les-bulletins/bulletin-allergo-pollinique 
[8] Ameli.fr https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/conjonctivite/que-faire-quand-consulter

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.