Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Actualité > Actu en direct > Des officines plus inclusives pour les malentendants et les sourds

Des officines plus inclusives pour les malentendants et les sourds

Un pharmacien reçoit en moyenne 9 personnes malentendantes ou sourdes chaque mois [1] dans son officine. Or, 75% de ces personnes disent rencontrer des difficultés de compréhension au comptoir de l’officine [2]. Pour améliorer la communication entre le patient et le pharmacien, clé pour le bon usage du médicament, l’entreprise Sourdine (plateforme qui permet aux personnes malentendantes ou sourdes de téléphoner aux services clients d’entreprises partenaire) et le laboratoire pharmaceutique UPSA ont conçu un dispositif de traduction :  « Ma Pharmacie en Langue des Signes». Ce dispositif, simple et gratuit pour les utilisateurs, est déployé  en France depuis janvier 2021 dans 30 pharmacies pilotes qui participent à ce projet expérimental et sont géolocalisables sur le site internet du dispositif. Au comptoir, l’utilisateur a accès, grâce à son smartphone, à un service de traduction  instantanée de la Langue des Signes Française (LSF). Les pharmacies volontaires sont équipés d’un kit de démarrage contenant des conseils pratiques, une signalétique et un support pour poser le smartphone. Une initiative qui permet aux personnes malentendantes ou sourdes de communiquer en toute autonomie avec le pharmacien et qui participe à la garantie de la dispensation des produits de santé.

Source : UPSA

[1] Enquête Vidal, octobre 2019, 505 pharmaciens d’officine répondants

[2] Enquête SOURDLINE, janvier 2020, 72 sourds répondants

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.