Optic 2000 - Observatoire de la santé visuelle & auditive
Accueil > Actualité > Actu en direct > La prosopagnosie : l’impossibilité d’identifier par leur visage des individus

La prosopagnosie : l’impossibilité d’identifier par leur visage des individus

Visages avec point d'interrogation

© FrankRamspott

Alors que la reconnaissance d’autrui s’appuie sur des détails caractéristiques du visage (une moustache, une calvitie, un grain de beauté…) et sur d’autres particularités individuelles, une personne touchée par la prosopagnosie est dans l’incapacité de distinguer les visages connus et inconnus. Tous lui semblent étrangers.

La prosopagnosie est un déficit de la reconnaissance des visages. Le terme a été inventé par un médecin allemand, Joachim Bodamer en 1947. Il vient des mots grecs signifiant « visage » et « ne pas savoir ». La prosopagnosie est souvent liée à des lésions bilatérales des régions occipito-temporales (face intérieur du cortex cérébral), ou plus rarement de lésions occipito-temporales du côté droit uniquement du cerveau. Elles peuvent être liées à un AVC, une tumeur, un traumatisme crânien ou liée à la maladie d’Alzheimer.

Il existe deux types de prosopagnosie :

  • aperceptive : lorsque la synthèse visuelle ne peut être effectuée. Dans les cas les plus avancées, les visages semblent déformés, “comme des Picasso”, s’associant à un trouble de la reconnaissance des objets (agnosie) et des mots (alexie pure) ;
  • associative : le patient effectue une analyse visuelle correcte des visages mais ne peut les associer à une “mémoire des visages”, ni à aucun élément biographique.*

 

Sources :
La prosopagnosie (edimark.fr)
Prosopagnosie – Académie nationale de médecine | Une institution dans son temps (academie-medecine.fr)
Définition | Prosopagnosie | Futura Santé (futura-sciences.com)

Ne manquez pas les derniers articles de l'Observatoire de la santé visuelle et auditive.
> Inscrivez-vous à la Newsletter mensuelle.